Communication des avocats

retour

Maud Bandon

Posté par

Date : 24 juin 2013

Enquête Avocats et Twitter : Pensez stratégie ! (1/3)

Réactif, instinctif, concis, Twitter est le réseau social de micro-blogging incontournable aujourd’hui pour les grandes marques : il permet de « créer de la proximité avec son écosysteme, de développer la confiance et de faire du lobyying »[1]. L’avocat est la meilleure représentation de ses compétences : Il est sa marque ; il est son porte-parole !

Aussi, qu’en est-il des avocats et de Twitter ? Des avocats Twitteurs ont répondu à notre enquête.

 

Le droit, les avocats, Twitter

Tous les 10 secondes un tweet contenant le mot « droit » est publié. Plus de 5,5 millions de visiteurs Twitter en France en 2012. L’audience du réseau social a augmenté de 53% l’année dernière en France[2] et à l’international[3]. Plus de 800 avocats suivent le compte d’@Alliancejuris.

Les avocats contactés ont commencer à twitter entre fin 2011 et fin 2012 ; soit en phase avec la phase de croissance en France de ce réseau social.

De plus en plus d’avocats osent twitter.

«Épouse, mère, avocate, défenseur des femmes et des enfants (…), propriétaire de chien, icône capillaire, fan de tailleurs-pantalons (…) » @HillaryClinton  a tweeté le 10 juin 2013 pour la première fois.

Twitter leurs apporte une vitrine exceptionnelle de représentation et d’interactions : que ce soit auprès de leurs clients, de leurs prospects, des journalistes de leur secteur, des influenceurs…comme en témoignent les stratégies de nos Avocats Twitteurs.

Oui aux Tweets mais avec une stratégie !

Après la création de son compte Twitter, l’avocat doit s’interroger sur la façon dont il veut intéragir avec son nouveau réseau en construction.

Il convient de définir quel utilisateur[4] de twitter vous souhaitez devenir :

  • L’« évangéliste » : star du tweets, leurs communautés les aiment et les suivent : @Maitre_Eolas  @MaitreMo
  • Le «promoteur » : spécialisé sur des domaines, il a une grande communauté et deviendra une star du Tweet bientôt… @EricROCHEBLAVE
  • Le «rédacteur»: il partage beaucoup de choses avec sa communauté. Il partage pour d’information sur lui, ses publications, intéragit avec sa communauté et génère des discutions.

« Nous faisons évidemment de la veille. Nous nous attachons à créer du contenu à forte valeur ajoutée, par exemple, AvoSial a consolidé très rapidement le Code du travail à l’éclairage des nouvelles dispositions entraînées par l’ANI. Nous avons travaillé, puis déposé le document sur notre groupe LinkedIn, et enfin relayé l’information sur Twitter.

Nous aimons les interactions, nous y répondons avec plaisir ! Il est toujours enrichissant humainement et juridiquement d’échanger, physiquement ou via les réseaux sociaux.

Nous préparons un live-tweet pour notre prochain colloque, le 25 juin.

Nous cherchons bien sûr à communiquer sur notre expertise, c’est par ce biais que le syndicat AvoSial est aujourd’hui reconnu, ne nous arrêtons pas en chemin.

Notre identité digitale est encore récente, nous nous efforçons de la développer, d’apporter à nos followers et membres LinkedIn une véritable valeur ajoutée dans nos analyses, dans nos débats. »@Avosial

  • Le «veilleur»: il ne partage pas beaucoup mais est une bonne source d’information.
  • L’ «utilisateur régulier»: usage et interaction avec une petite communauté

Dans l’application, des profils plus intermédiaires sont également présents :

  • Entre le rédacteur et le veilleur

« Nous faisons beaucoup de veille, et constituons sur des groupes à suivre avec leurs différentes actualités. Nous recherchons aussi beaucoup les twitts qui emploient certains mots pour avoir des comptes adaptés avec notre activité. » @AdrienChl

« Désormais, la veille a pris le dessus sur le besoin de communiquer et twitter alimente la veille quotidienne que je fais à mes équipes (notamment en fiscalité, en social, en restructuring, en développement international notamment Chine comme nous sommes à Shanghai, etc.). Mais, c’est forcément un bon relais pour la diffusion d’infos nous concernant, notamment nos événements, nos recrutements, nos expertises… » @AxtenAvocats

De vos objectifs découleront les méthodes à mettre en action:  faire de la veille, apporter du contenu spécifique, interagir avec vos abonnés, live-tweeter…comme en témoignent les réponses de nos « juris tweetos ».

Le manque d’expérimentation, la chronophagie, la confidentialité liée à l’exercice de la profession sont souvent cités comme freins à son utilisation.

Les témoignages apportés étayent le fait que utiliser Twitter est un choix :

  • le choix de communiquer ; en maîtrisant sa ligne éditoriale de communication, en respectant la déontologie.
  • le choix de se connecter avec un réseau professionnel sans limite pour exister et être identifiable
  • Le choix didentifier les tendances de son secteur et de devenir précurseur

 

Et vous quel Avocat Tweeteurs voulez-vous devenir ?

 

Maud Bandon

Conseil en communication digitale

mbandon@alliancejuris-media.com

En lire plus:


[1] Conférence MédiaAces, 11 juin 2013

[2] ComScore Etude 2013 : Who is using twitter in France

[3] Global Web Index

[4] Segmentation définie par TwToolBox, outils d’analyse twitter

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire