Communication des avocats

retour

Maud Bandon

Posté par

Date : 09 décembre 2013

Facebook et les avocats : un mariage de raison ?

L’avènement du digital n’est plus aujourd’hui à démontrer. Les professions réglementées dont les avocats ne se demandent plus s’ils doivent y aller… mais plutôt pourquoi et comment ! Dans un contexte économique concurrentiel, Avocats, il est temps que l’on parle de vous, de votre expertise, de vos réalisations, de votre différentiation, de vos actions de lobbying.

Le digital s’inscrit dans une démarche globale de visibilité.

Aussi, intéressons-nous à Facebook, le réseau social regroupant 1,15 milliards d’utilisateurs ; aujourd’hui reconnu par 74% [1] des communiquants comme indispensables à une stratégie de visibilité.

Si Facebook peut vous laisser perplexe, aujourd’hui l’outil propose aux aux cabinet d’avocats de véritables offres orientées « business » avec la possibilité de communiquer sur leurs expertises via les pages professionnelles.

Des avocats utilisateurs des pages Facebook ont répondu à l’enquête d’Alliancejuris.

Une page professionnelle Facebook peut avoir de multiples intérêts suivant votre objectif de communication.

Une présence optimisée sur le web…

Une page Facebook est une vitrine web pour un cabinet souhaitant avoir une présence online sans pour autant engager de frais de production de site internet. Comme pour tout outil de communication online, une ligne éditoriale doit être définie, le style doit s’adapter au format web et à vos cibles de publications.

« Les réseaux sociaux offrent l’avantage de pouvoir communiquer à moindre coût, de manière régulière et interactive avec énormément de monde.  » (Maître Alexis Ridray)

Un outil d’optimisation de sa visibilité…

Un individu se connecte en moyenne 20 minutes par jour et suit 89 pages [2] . La veille et les profils sur Facebook se professionnalisent. Il est important de présenter des liens vers des sites adaptables pour la consultation multi-tablette ; celle-ci étant en forte croissance.

« Lorsque je me suis installé à mon compte en 2011, j’ai immédiatement souhaité être présent en ligne de la manière la plus visible afin notamment de compenser l’absence de service de com’ que l’on retrouve dans les structures de taille importante. » (Maître Alexis Ridray)

« Nous pensons notre page Facebook comme un « complément » à notre communication sur Internet. » (Maître Bruno Tourret)

…pour démontrer son expertise et la pertinence de vos conseils…

Véritable moteur de recherche en devenir, Facebook est de plus en plus utilisé pour de la veille informationnelle.

« J’ai le sentiment que les clients de demain seront particulièrement sensibles à l’utilisation de conseils sur internet.(…) Elle est une vitrine de ce que propose le cabinet en terme de service juridique et de conseils, principalement en relayant les articles d’actualité du site internet du cabinet. (…) En outre, cela permet de relayer le contenu du site internet du cabinet sans encombrer les boites E-mail de mes contacts. » (Maître Alexis Ridray)

« Notre page Facebook a pour but de publier nos actualités et de faire une courte veille sur l’actualité juridique et fiscale. » (Maître Bruno Tourret)

Vous pouvez ainsi communiquer sur l’actualité du cabinet, les évènements que vous organisez, les conférences et formations que vous proposez.

…Afin d’échanger avec ses clients et prospects !

« La possibilité qui est donnée aux abonnés de la page de pouvoir interagir avec nous… » (Maître Bruno Tourret)

La question de l’intérêt de l’interaction avec ses internautes m’est souvent posée sous-entendant celle de la comptabilisation de l’apport en chiffre d’affaire direct.

L’échange avec vos cibles business vous permet de mieux connaître leurs besoins, leurs attentes et ainsi d’y répondre le plus spécifiquement possible de façon à fidéliser votre clientèle et à être recommandé.
Sur Facebook comme sur d’autres réseaux sociaux, la modération de ces intéractions vous permet de maîtriser votre communication.

Les outils de reporting vous permettent également de cibler le contenu au public présent en analysant quel type de personnes vous suivent, qui regardent vos publications, quelles sont celles qui sont le plus consultées.

« Nous essayons d’être le plus synthétique possible car l’attention d’un abonné n’excède pas une dizaine de seconde par statut. S’agissant des articles de fond, nous réservons nos communications à des sites spécialisés. (…) A cet effet, les outils de ciblage mis à disposition par Facebook sont très utiles. L’abonné moyen de notre page est une femme, vivant à Paris, ayant entre 25 et 34 ans. Cette faculté d’affiner la cible de notre communication sur Facebook constitue un élément essentiel quant à notre présence présente et future sur le réseau social. » (Maître Bruno Tourret)

Aussi, si la majorité des publications se font le mercredi et le jeudi, c’est le samedi que celles-ci atteignent le plus de visibilité. De même, il est conseillé de publier à midi et après 19H sur Facebook et de limiter en ciblant le nombre de publications par jour de façon à ne pas noyer sous les informations les personnes qui vous suivent.

Alors Avocats, qu’attendez-vous pour optimiser votre visibilité ?

1 commentaire(s)
  • Ping : Facebook et les avocats : un mariage de raison ? – AllianceJuris Média | 694028 NEWS

  • Laisser un commentaire